20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 09:01

Après la débacle, les Allemands prendront possessions du terrain et le transformeront. Des alvéoles en dalles de béton sont construites ainsi que des blockhaus. Plusieurs groupes de chasse du Jagdeschwader 2 (JG2) dit « Richtofen » sur Messerschmitt BF-109E se succèderont au terrain, surtout la III./JG 2 au moment de la fameuse Bataille d'Angleterre. 

 

france 40049

france 40049 - Copie

IMGP0994.JPG

Des vestiges des alvéoles en dalles de béton sont encore visibles à divers endroits autours du terrain d'Octeville.

 

 

Ci-après, une série de photos de Messerschmitt BF-109E basé au Havre et de la JG 2 Richtoffen.

france-40059.jpg

 

france-40066.jpg

france-40074.jpg

france-40070.jpg

 

Certains pilotes auront leur quartier à la Roseraie, un châteauEGr210.jpg de Sainte Adresse (qui deviendra une maternité après le conflit). Une escadrille de bombardiers moyen Junkers 88 s'installe quelques semaines en octobre 1940 et mars 1941 ainsi que des bimoteurs Messerschmitt BF110.

 

1-Bf-110D-I.EG210--S9-FH--Werner-Weymann-01.jpg

Ci dessus et ci dessous Messerschmitt BF-110 sur le terrain d'Octeville.


1-Bf-110D-I.EG210--S9-AH--Martin-Lutz-WNr3371-Octeville-Air.jpg

 

Les escadrilles de premières lignes laisseront places de 1941 à 1942 à une escadrille école la 4.JFS5 chapeauté par la JG2 et la JG26. Ces élèves pilotes s'entrainaient dans les autres groupes de la JFS5 autour de la région Parisienne, les plus entrainés d'entre eux venaient au Havre. Il fallait qu'ils connaissent parfaitement les Messerschmitt BF-109E et BF-109F, car ils pouvaient être appelés à tous moments pour faire face aux incursions côtières de l'ennemie. En moins d'un an, une dizaine d'appareils seront perdus ou endommagés, surtout suite à des accidents. On verra quelques avions de liaisons comme le Fieseler 156 Storch (voir ici) et des Henshel 126 de la 4H/21 dont deux seront endommagés lors d'une tempête le 14 novembre 1940. De fin 1942 à 1944, je ne trouve pas trace de mouvement depuis le terrain d'Octeville, même si je pense qu'il n'a pas été complètement déserté (la menace des bombardiers allier y est peut être, aussi, pour quelque chose). Mais le déclenchement des hostilités sur le front Russe ont raréfié le matériel ainsi que les pilotes, et donc vidé bon nombre de bases du front ouest.

 

hs126_5.jpg

Ci contre photo du site Luftarchiv montrant un Henshel 126.

4-H-AGr21-Henshel-126-le-havre.gif

 

 

 

Ci dessus Insigne de l'escadrille de reconnaissance 4(H)AGr21.

 

 

 

Après la libération du Havre, suite aux bombardements de la RAF et aux divers aménagements de la défense allemande, le port autonome et le génie Américain travaillent à la remise en état de l'aéroport en septembre 1944. Il vont installer deux pistes en éléments métalliques de type PSP d'environ 1100m chacune.

 

IMGP0650.JPG

Plaque de tôle type PSP.


Y-30 (le code Américain du terrain) recevra des Douglas C-47 (DC-3), des Douglas C-54 (DC-4) et des Consolidated Libérator, dès le 2 novembre 1944 jusqu'au 15 décembre 1945 pour le rapatriement des prisonniers et le ravitaillement. On compte jusque un mouvement par minute (équivalent à Roissy de nos jours) et apparemment, un crash le 10 mai 1945 avec un Douglas C-47A. Des chasseurs transiteront aussi comme des P-51 Mustang, dont on m'a raconté, qu'un de ces appareils s'était posé sur le ventre dans un champ à proximité d'Octeville. Après le départ des Américains en 1945, le hangar et autres infrastructures touchés par les bombardements seront réparés et terminés, tout comme la construction de la petite aérogare.

 

c47a-01.jpg

Quelques photos pour illustrer les avions Américains présents, ci dessus le fameux "Dakota" Douglas C-47 (DC-3).


00910460_075.jpg

Le Douglas C-54 (DC-4).


060706-F-1234S-010.jpg

Et le Consolidated LB-30 Liberator version transport du bombardier B-24.

 

A SUIVRE...

 

*Source: Archives municipales, Revue Avions.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by boboce - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Erik Mombeeck 08/12/2011 22:12


Pas de problème, je n'ai aucune intention de vous em... avec ces photos.


Mais c'est dommage d'ignorer la période d'occupation, car c'est sans doute une de celles qui a été les plus actives à Octeville. Mes bouquins sur la JG 2 présentent bcp de photos... voici juste
pour la pub... ;-)


 

boboce 08/12/2011 23:00



Bonsoir


J'interdis la "pub" en général, mais pour vos livres ce n'est qu'un juste retour des choses que vous en parliez ici. D'autant que votre travail concerne en
partie Le Havre.


Si des personnes sont intéressées par vos ouvrages, pour avoir plus d'informations sur cette époque très active, comme vous le rappelez, qu'ils n'hésitent
pas à vous contactez via le lien mit dans le message précédent, pour commander l'un de ces livres.


Je n'ai pas voulu ignorer cette période, mais je n'ai pas voulu faire d'erreurs en mettant trop de détails. Le but est de raconter dans les grandes lignes
l'histoire de ce terrain.


Il faut aussi à la fois combler les novices et les amateurs éclairés en ce domaine, se n'est pas facile.


Par contre, pourquoi ne pas faire un article plus complet sur le sujet, mais là, il me faudra de l'aide car je l'avoue, je suis parfois perdu sur la partie
occupation.


 


Je vous remercie


A bientôt


 



Erik 03/12/2011 10:23


Bonjour, je travaille depuis 20 ans sur une chronique détaillée de la JG 2 "Rchthofen" et ai pu interviewer quasiment tous les pilotes de l'escadre ayant survécu au conflit. Certains vivent
d'ailleurs encore. Je voulais donc préciser certains points d'orthographe: On écrit la JG 2, il faut y mettre des espaces comme III./JG 2 (3ème Gruppe) ou 7./JG 2 (7e Staffel ou escadrille).
Richthofen avec un "H". Plusieurs photos que vous publiez sur le site sont issues d'albums d'anciens que j'ai reproduites. Elles sont publiées dans les deux premiers volumes de ma chronique "Dans
le Ciel de France". Plus de détails sur: www.luftwaffe.be. Cordialement Erik Mombeeck

boboce 03/12/2011 12:10



Monsieur Mombeek bonjour


Comme vous l'avez vu, je ne me suis pas trop attardé sur l'histoire Allemande d'Octeville.


Il y a souvent des contradictions dans les informations que j'ai pu recueillir.


J'ai découvert vos superbes ouvrages lors de meetings aériens et dans des musées.


Je me suis procuré les photos via la revue Avions, dont j'indique la source au bas de l'article.


Je vous remercie pour ces compléments d'informations.


Je suis ravi de votre visite.


A bientôt.



DAN 20/11/2011 23:40


Salut boboce. Si j'avais pu savoir tout ça lorsque je réalisais des maquettes d'avions de la seconde guerre mondiale, j'aurais très certainement tout fait pour construire et décorer un modèle
ayant transité au Havre, (j'en ai fais un quand même me semble t-il un ME 109-E de la JG-2)
Quant aux éléments de la piste de l'époque d'après guerre, les fameuses plaques PSP,  je les ai bien connu pour avoir atterri dessus lors de mes premières années de vol sur le terrain. Ca
faisait un boucan pas possible quand nous roulions dessus, et aussitôt décollé, seul le bruit du moteur se faisait entendre.
Quel dommage que les APN n'existaient pas à cette époque, que de photos aurais-je pris.
Mais si tu trouves un projecteur 8 m/m pour projeter mes heures de films et si tu pouvais les convertir en film numérique, mes documents tournés au terrain,  sont à ta disposition boboce
!
Bonne fin de soirée !

boboce 21/11/2011 10:51



Salut DAN


Il n'est pas trop tard, même si tu n'as plus les temps, de réaliser les avions Havrais.


Comme je l'ai dis précédemment dans un autre com, le sujet plaques PSP sera vu la prochaine fois.


Quant au film 8mm, je parlai de ceux de mon père hier, sur un autre sujet qu'Octeville.


Pour numériser ça, il faudrait peut être se renseigner chez Créapolis?


Sinon le soucis est de trouver un moyen de les regarder.


Déjà je m'entraine à mettre des films sur you tube pour voir, je les mettrai en liens au moment opportun.


 


Bonne journée


A+



jeff 20/11/2011 22:54


Je me souviens très bien avoir connu cette piste en tôle perforée dans les années 1950's, au temps où le champ d'aviation d'Octeville, comme on disait à l'époque, n'était qu'un petit aéro-club.
La piste a du être démontée, mais votre photo suggère qu'il doit en exister encore des vestiges.

boboce 21/11/2011 09:41



Bonjours Jeff


Je ne sais pas si des restes de plaques PSP sont toujours présent, surtout après les travaux du deuxième taxiway qui recouvre une bonne partie de l'ancienne
piste est-ouest.


Je parle des années 50 dans le prochain article.


Merci de votre visite


A bientôt.



marcopolo76 20/11/2011 18:43


Comme le dit Phyll " une belle page d'histoire sur l'Aéroport " que j'ai dévoré car je suis "fan" d'histoire ...!


Marco

boboce 21/11/2011 09:37



Salut Marco


 


Je ne me suis pas attardé sur l'histoire Allemande, car il y a eu plusieurs escadrilles pendant la bataille d'Angleterre. Mais lorsque je regarde toutes les
infos et que je les recoupe, certaines dates ou alors le nom des escadrilles ne correspondent pas l'une et l'autre. Comme je ne vais pas réinventer l'histoire, j'ai préféré faire dans les grandes
lignes.





Bon lundi


A+



Aviation Le Havre

  • : aviation le havre
  • aviation le havre
  • : bonjour il s'agit d'un blog sur l'aviation au havre et sa proche région. Son histoire ainsi que tous les appareils de passage dans la region
  • Contact

Recherche