5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 09:00

 

Aubrun

En vol Aubrun sur son Blériot XI.

Le troisième jour, alors que Morane et Aubrun luttent pour la hauteur, Hubert Latham prend son envol, quand tout à coup un grand fracas. C'est Legagneux qui venait de heurter le pylône numéro 1 avec son biplan Farman.

 

Legagneux-5.jpg

Ci dessus et ci dessous le Farman de Legagneux. 

Legagneux-6.jpg

 

Legagneux-9.jpg

Les restes de l'avion de Legagneux.

Tout le monde se jeta au secours du pilote qui demeurait sous l'épave. Il s'en sortira avec quelques écorchures, malgré que le réservoir d'essence lui soit tombé dessus. Les médecins diront que Legagneux sera éloigné des terrains une vingtaine de jours. Malgré cela le spectacle continuera et on verra jusqu'à sept appareils simultanéments.

 

morane.jpg

Morane-7-1.jpg

Léon Morane remportera la première épreuve de vitesse sur son Blériot en couvrant 15 Km en 15 mn 14s et atteindra aussi l'altitude de 1130m.

 

Ladougne-2.jpg

On verra aussi l'exemplarité du vol du biplan Goupy, piloté par Ladougne, qui sera la révélation "avion" de ce rassemblement. Il serait né dans la remise à Blériot des frères Molon à Gonfreville l'Orcher.

 

Audemars.jpg

Audemars fit aussi quelques cabrioles avec son monoplan "Santos Dumont Demoiselle" et finira sur le dos.

Des pilotes auront des problèmes moteur, tel que Busson et Barrier ainsi que Barra remorqué par une auto.

Barrier.jpg

  Le pilote Barrier et son Blériot

 

Busson.jpg

Le pilote Busson aussi sur Blériot

 

 

Latham-3.jpg

Le quatrième jour Hubert Latham, sur son Levasseur Antoinette, rafle tous les prix quotidiens de cette journée. Non sans avoir le droit a un retour en vol plané suite à une panne moteur. Audemars et sa Demoiselle se débattent toujours avec les éléments. Mais les intempéries décideront les commissaires à interrompre les vols.


  A SUIVRE...

Partager cet article

Repost 0
Published by boboce - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

marcopolo76 07/11/2010 16:28



Une magnifique collection de cartes postales pour cette msie en scène sur ces ULM d'une autre époque..!


Marco



boboce 09/11/2010 15:36



Collection qui n'est pas terminée.


A+



DAN 05/11/2010 12:55



Il a raison "monpote" car le pilotage de ses machines se faisant "aux fesses". Le pilote ressentait les sentations que lui donnait sa machine au travers son
"fessier". J'ai volé dans un vieux biplan, ou dans les planeurs, et c'est vrai que l'on "savait" comment se comportait l'avion rien qu'avec les sentations qu'il nous proccurait !


@@@@++++ Boboce



boboce 06/11/2010 10:50



C'est vrai que le pilotage d'avions anciens et surtout de planeurs, est du vol de sensation.


D'ailleurs lorsqu'il y a un problème sur les gros avions de ligne et autres, ceux qui s'en sorte le mieux son ceux qui ont appris ou pratique toujours le vol
à voile. (qui pilote aux fesses)


Bon week end.



phyll 05/11/2010 11:26



Salut Boboce,


très belle série de photos qui nous plonge dans l'ambiance de ce meeting !


j'ai un p'tit coup de coeur pour la "Demoiselle" et son pilote chapeauté (qui devait avoir un fond de culotte renforcé !) et son "poste de pilotage" !!!... là, on peut dire qu'il faisait corps
avec sa machine !!!


bonne journée


à+ !  



boboce 06/11/2010 10:43



Salut Phyll


La demoiselle est le modèle d'avion le plus petit du plateau.


C'est un peu l'ULM avant l'heure.


Bon week end.



Aviation Le Havre

  • : aviation le havre
  • aviation le havre
  • : bonjour il s'agit d'un blog sur l'aviation au havre et sa proche région. Son histoire ainsi que tous les appareils de passage dans la region
  • Contact

Recherche