10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 08:00

A quelques mois du 20e anniversaire des championnats du monde de voltige organisé au Havre. Tout au long de l'année une série d'article vont vous présenter ces championnats, les avions compétiteurs et visiteurs, ainsi que le meeting de cloture. Je remercie, dès maintenant, tout les participants à ce retour sur une des plus belle page de l'aviation au Havre.

CMVH21082.jpg

 

Au début des années 1990, la France fut choisit pour l'organisation des championnats du monde de voltige qui se dérouleront dans le courant de l'année 1992. Cela fait vingt ans que nous n'avions pas vu cet événement dans le ciel Français. Ils eurent lieu à Salon de Provence en 1972.

Plusieurs villes ce sont portées candidate à l'organisation de cet événement: Aubenas, Bézier, Castres-Mazamet, Lyon, Montpellier, Toulouse, Vichy et bien sûr Le Havre.

Il fallait que ces villes respectent un cahier des charges bien fourni: l'hôtellerie, la sécurité des visiteurs ainsi que des compétiteurs, de quoi abriter les avions etc etc... Le budget prévu était de 6 millions de francs. Et un fait important, comment est la météo au mois d'août, (pour le Havre, ce mois a été choisit car il n'y a pas de vol commerciaux prévu). Bref une organisation comme dans toute compétition internationale qui se respecte.

Lorsque Le Havre fut choisit en juillet 1990, les dates retenues étaient les 13 au 31 août 1992. Les 16e championnats du monde de voltiges se dérouleront en réalité du 4 au 19 juillet 1992.

 

champ-92-001.jpg

A gauche: Mr Michel Dupont vice président de l'association française de voltige aérienne. A droite Mr Bernard Perronet secrétaire adjoint de la fédération national d'aéronautique. Au centre: Monsieur Jean Claude Estrier président du comité d'organisation.

 

Grâce à un dossier de présentation de candidature rondement soigné par les membres de l'aéro-club Jean Maridor, autour de monsieur Jean Claude Estrier président du comité d'organisation et la municipalité du Havre. Notre ville a été choisit devant Toulouse et Vichy. Toulouse les accueilleront en 1999.

L'organisation ouvrira un local en centre ville, au 32 cours de la République, ce bâtiment n'existe plus.

Environ 150 bénévoles seront présent pour accueillir les 20 délégations, 80 pilotes, 150 officiels et 30 juges internationaux. Parmi ces juges, sept pénalisent les sortis du cadre ou plutôt le cube de 1000m de côté. Le jury international est constitué de cinq personnes. Il y a aussi le jury qui note les pilotes constitué de dix juges internationaux, secondé d'un assistant chacun. Ces juges viennent de dix pays différents seuls les Brésiliens n'ont pas de compétiteurs.

 

championnat-du-monde-92-3.JPG

Exemple de juges

 

Durant les championnats, il y a quatre épreuves:

  • Le programme imposé connu, donné par la FIA et préparé quelques mois avant par les concurrents

  • Le programme libre, il est élaboré par l'ensemble des pilotes eux même

  • Le programme imposé inconnu et proposé 24 heures avant aux pilotes

  • Le programme libre intégral qui laisse parler l'audace de chacun pendant quatre minutes.

Les quatre épreuves offrent un titre pour chacune d'entre elle, pour les hommes comme pour les femmes..

Les trois premières épreuves offrent aussi le titre de champion du monde absolu, par points.

Il y a également un titre pour le classement par équipe féminine et masculine. Il faut être au moins trois équipiers pour être classé par équipe.

champ 92 009

Les différents trophées

 

Les pilotes au féminin comme au masculin doivent avoir une discipline physique de fer, afin de pouvoir encaisser jusqu'à 8 à 10 G positif et un peu moins en négatif lors des évolutions.

 

champ-92-003---Copie.jpg

champ-92-003.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trois photos de presses montrant le village en cours de montage et fini.

champ-92-004.jpg

 

IMGP1455 (2)Voici le plan, le village se situe dans la partie droite.

 

L'infrastructure prévue par l'organisation sera composé d'un restaurant, d'un vaste parking, d'une tribune de 300 places etc... et de quatre villages en préfabriqués:

Le village Jean Maridor, le village des délégations, le village de l'organisation et le village de presse. Ce qui représente 26 tentes de 25M2 pour les sponsors, 23 autres tentes de même dimensions pour les pilotes, 18 bungalows pour les organisateurs, une grande salle pour les briefings, un chapiteau pour l'accueil avec dix hôtesses, un local restauration de 400 places. Pour le public, deux chapiteaux de 450M2 avec expositions de modélisme, produit artisanaux et d'entreprises comme la Poste, Hispano Suiza etc... La Société hôtelière de restauration doit fournir environ 700 repas par jours.

 

champ 92 010Zone-VIP-M-Pain--10--copie.jpg

La salle de briefing à gauche et à coté une partie de la zone VIP.

 

Trois cars podiums seront présent, celui de l'armée de l'air, de la Marine nationale et de la Poste.

 

fouga-CM170-magister-.JPG

Fouga-magister-2.jpgL'armée de l'air a exposé en statique un Fouga Magister aux couleurs de la patrouille de France. Comme vous pouvez le voir sur la photo de gauche il était vide. De plus pendant les quinze jours, les enfants l'auront escaladé à mainte reprise.

 

 

 

Ci dessous: la gendarmerie a amené cette Alouette II accompagné d'une Simca Aronde toute noire.

aerospatiale-alouette-II-gen.jpg

 

 

Le programme prévu est le suivant:

 

Samedi 4 juillet: arrivée des délégations, cérémonies d'ouverture et le Breitling masters.

Dimanche 5 et lundi 6 juillet: vols d'entraînements des pilotes.

Mardi 7, mercredi 8 et jeudi 9: le programme imposé connu.

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12: le programme libre.

Lundi 13: repos ou rattrapage

Mardi 14 et mercredi 15: le programme imposé inconnu.

Jeudi 16 et vendredi 17: le programme libre intégral

Samedi 18 juillet: entraînement des avions du meeting, remise des médailles et des prix en soirée avec orchestre et feu d'artifice.

Dimanche 19 juillet: le grand meeting aérien de clôture avec la PAF.

 

Les semaines précédentes, pour ceux qui habitaient la région, combien de fois avons nous put observer les pilotes et leurs montures revenir de leurs séances d'entraînements. Dans mes souvenirs au dessus d'Harfleur, nous avions vu jusque 11 avions en vol de formation.

 

  Extra-300-D-EBMM.jpg

Pendant les séances d'entraînement, il y avait cet Extra 300 D-EBMM qui n'était pas en compétition en juillet.

 

Extra-300-D-EKEW-1.jpg

Ou encore l'Extra 300 D-EKEW qui sera entre temps repeint au couleurs jaune de son sponsor Chaillotine.

 

Avant et pendant les championnats du monde, hormis l'aéroport d'Octeville, deux autres lieux d'expositions abritaient des évènements. A l'hôtel de ville, une exposition appelé les fous volants montrait les machines volantes les plus étonnantes de l'histoire de l'aviation, soit avec photos soit des maquettes. Dans mes souvenirs, il me semble qu'il y avait une reconstitution d'atelier de construction avec un Mignet HM-14 "Pou du Ciel".

Il y avait également une exposition au musée de l'ancien Havre consacré au grand moment de l'aviation locale. Des débuts de l'aviation à la seconde guerre mondiale cette exposition retraçait l'histoire de l'aviation Havraise (se que j'essaie de reconstituer à nouveau avec ce blog).

 

Si quelqu'un a des photos de ces deux expositions, je serai heureux de les mettre dans le blog.

Merci d'avance.

 

 

Durant ces 16e championnats du monde la poste lance une oblitération spéciale, apposé sur une carte postale représentant l'affiche. Ce stand exposait de superbe maquette montrant l'histoire du courrier aérien. Hispano Suiza avait amené un siège éjectable. Les modélistes exposaient un beau P-38 Lightning en cours de finition.

 

a-le-havv011.jpg

Voici la carte postale et l'oblitération.

a-le-havv014.jpg

 

maquette 4

 

 

 

Voici les maquettes exposées au stand de la Poste:

A gauche: un Breguet XIV Limousine

 

 

 

maquette 1

 

 

 

 

 

 

A droite: un Letord

 

 

 

maquette 5

 

 

 

 

 

A Gauche: un Couzinet (l'Arc en Ciel)

 

 

 

maquette-3.jpg

 

 

 

 

 

A droite: Le Latécoère 301 (La Croix du Sud)

 

 

 

maquette-2.jpg

 

 

 

 

 

A gauche: Amiot AAC-1 (Junkers 52)

 

 

 

maq-siege.jpg

 

 

 

 

 

A droite: présenté au stand Hispano Suiza un siège éjectable.

 

 

 

 

championnat-du-monde-92-1.JPG

 

A Suivre...

 

championnat-92012---Copie.jpg

Merci à Alain et Laurent pour le prêt de leurs photos.

Sources: presse régionale et bulletin "mondial info"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by boboce - dans Meetings
commenter cet article

commentaires

marcopolo76 16/04/2012 19:11


Je m'en souviens très bien mais je n'avais sorti mon appareil car il s'agissait d'un argentique je conservais la pellicule ...!


Marco

boboce 19/04/2012 09:43



Salut Marco


C'est vrai qu'à l'époque de la pellicule, on avait chacun nos priorité. Maintenant sur un évènement pareil, on sortirait au moins 10 mille photos (sachant
que ça dure quinze jours).


 


Bonne journée


A+



Sébastien 13/04/2012 16:38


Bonjour Sébastien,


Que de souvenirs et super reportage. Ayant grandi à octeville, je me souviens à l'époque avoir souvent la tête en l'air...Si seulement on pouvait revivre une manifestation de cette envergure !!!


A ce week end donc aux portes ouvertes !

boboce 13/04/2012 21:06



Bonsoir Sébastien


On avait les yeux dans le même sens à cette époque.


A demain.



phyll 11/04/2012 14:08


intéressant !!.... mais ce ne serait vraiment pas un truc pour moi !!!...


bonne journée, Boboce !

boboce 13/04/2012 09:45



Salut Phyll


Même si tu ne montes pas dedans, c'est toujours impressionnnant à voir du sol.


 


Bon week end



DAN 10/04/2012 19:53


Voici une évoction de ces championats du monde  qui m'ont laissé un très agréable souvenir.
A cette époque je ne volais déjà plus mais j'avais encore bien en mémoire les sensations que ressentent les pilotes lors de leur prestation, et encaisser jusqu'à 10 "G" doit être terrible moi qui
n'en ai subi que 5 et c'était déjà beaucoup.
Bref un reportage complet bravo boboce

boboce 13/04/2012 09:43



Salut DAN


Au fur et à mesure que les performances des avions ont augmenté, il a fallut que les pilotes s'adapte physiquement. Il y a des limites que la machines pourra
atteindre, mais pas l'homme.


J'ai mis environ un an à préparer cette série sur les championnats et je n'ai pas complètement fini.


A+



Aviation Le Havre

  • : aviation le havre
  • aviation le havre
  • : bonjour il s'agit d'un blog sur l'aviation au havre et sa proche région. Son histoire ainsi que tous les appareils de passage dans la region
  • Contact

Recherche