10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 09:00

Henry Potez est un avionneur réputé de l'entre deux guerres avec notamment le best-seller Potez 25. Apparut dans les années 60, le Potez 840 est un des rares quadriturbopropulseur Français. Je n'en connais pas vraiment beaucoup d'autres d'ailleurs, hormis le Breguet 941. Il effectue son premier vol le 29 avril 1961. Cet avion construit en huit exemplaires et en trois versions différentes n'a pas eu le succès commercial espéré. Ceci ruine l'entreprise Potez qui disparait dans son rachat par Sud-Aviation.

 

img778-copie.jpg

Un Potez 840 est venu au Havre.

 

img781-copie.jpg

C'est le Potez 840 02 F-BMCY. Cet avion est maintenant dans un jardin des îles Shetland au nord de l'Ecosse.

 

img779-copie.jpg

Cet appareil a une envergure de 19,35m, une longueur de 15,62m et son poids est de 8,5 tonnes.

 

img780-copie.jpg

On voit les quatre turbopropulseurs Turboméca Astazou de 530ch lui autorisant une vitesse de croisière de 500Km/h et une autonomie d'environ 1500Km. Un exemplaire complet est préservé au musée de l'air du Bourget.

 

potez020.jpg

Le Potez 842 F-BNAN dans les réserves du musée fin des années 90. (voir > ici)

 

* Merci à Alain pour le prêt des photos, mais il n'en est pas l'auteur, ce coup ci.

Repost 0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 09:00

Le Canadair CL-44 dans sa version normal est, pour simplifier, une version améliorée du Bristol Britannia vu précédemment (ici). Le CL-44-6 décolle pour la première fois le 16 novembre 1959. Cette version de base, plus connut localement sous le sobriquet de CC-106 Yukon, peut transporter 134 passagers. Seulement 12 exemplaires de ce modèle seront construites. Dans leur lancé, Canadair fait une version modulable pour 178 places ou en cargo avec la queue de l'avion pivotante, le CL-44D4. Celui ci sera produit à 27 exemplaires. Parmis ces derniers, un sera modifié en Guppy avec un agrandissement du diamètre du fuselage. Ce sera le CL-44O et aussi connut sous le nom de Conroy Skymonster, c'est ce modèle qui a été vu au Havre.

 

img787-copie.jpg

Voici le Conroy Skymonster N447T, il sera immatriculé plusieurs fois durant sa carrière.

 

LFOH004.jpg

L'ouverture s'effectuait par l'arrière.

 

N'ayant rien trouvé sur les performances de cette version, voici celle de la version cargo. Longueur 43,37m, envergure 46,28m pour un poid de 95 tonnes. Il est équipé de quatre Rolls Royce Tyne de 5730ch, lui donnant une vitesse de 621 Km/h pour une autonomie environ 9000Km.

 

Merci à Sébastien et à Alain pour le prêt de leurs photos.

Repost 0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 09:25

C'est plutôt un grand retour sur les Skyraider passé par le Havre. En 1985 deux Douglas AD-4N Skyraider provenant du Gabon sont récupérés par des collectionneurs Français. Ces deux Skyraider ont depuis quitté la France, un est en Grande Bretagne, le second serait aux Etats Unis.

 

sn-126922--2--copie.jpg

Sur les quais, le Douglas AD-4N Skyraider 126922, un temps immatriculé F-AZED.

 

sn-126922-copie.jpg

Toujours sur les quais, cet avion volera peu de temps en France avant de partir en Angleterre.

 

sn-126922--4--F-AZED-North-weald-copie.jpg

Revoici 126922 à Octeville.

 

sn-126922--3--copie.jpg

On aperçoit bien les cocardes Gabonaise sur les flancs du fuselage.

 

img854-copie.jpg

 

img859-copie.jpg

 

img857-copie.jpg

 

img858-copie.jpg

 

img863-copie.jpg

Le voici tel qu'il fut peint, avant son départ pour la Fighter collection de Stephen Grey à Duxford.

 

img483-copie.jpg

 

img484-copie.jpg

 

img862 copie

 

Douglas Skyraider G-RADR

Le voici tel qu'il est actuellement, il est basé à North weald au nord de Londres.

 

= = =

sn-126924-copie.jpg

Le second, le Douglas AD-4N Skyraider 126924 débarqué du bateau.

 

sn-126924--3--copie.jpg

En mai 1985, il sera décoré avec des couleurs Françaises fictives et exposé chez Peugeot.

 

sn-126924--2--copie.jpg

Ce sera le premier exemplaire exposé chez ce concessionnaire auto. Il serait de nos jours soit au Vintage wings museum à Anchorage en Alaska ou dans la grande collection de Paul Allen aux USA.

 

img475-copie.jpg

 

img470-copie.jpg

 

img476-copie.jpg

 

img856-copie.jpg

 

img855-copie.jpg

 

img471-copie.jpg

 

img472-copie.jpg

 

img473-copie.jpg

 

sn-126924--4--copie.jpg

Voici les deux stationnés à Octeville.

 

= = =

PICT0193-copie.jpg

Le Douglas AD-4N Skyraider 127002 F-AZHK.

 

PICT0192-copie.jpg

 

PICT0191-copie.jpg

 

sn-7802-copie.jpg

Ce Skyraider a été présenté dans le précédent article, ici stationnant à Octeville en 1991. (article précédent > ici)

 

skyraider.JPG

Ici tel qu'on l'a connut pendant quelques années dans les hangars Havrais.

 

= = =

Un skyraider a fait le voyage inverse dans le dernier trimestre 2003, il s'agit du Skyraider 126965 du collectionneur Belge Eric Vormezeele immatriculé OO-FOR. Il s'est posé à Octeville et est descendu par la route jusqu'au quai de Bougainville.

CMVH21098.jpg

CMVH21099.jpg

 

img824-copie.jpg

Le Skyraider OO-FOR Belge

 

= = =

Pour être complet sur le sujet des Skyraider Français en collection, on va déborder les frontières Havraises "quoi que". Il faut ajouter les premiers arrivés le 20 juillet 1984 à Rouen.

 

sn-124143-F-AZDP-ferte-copie.jpg

Le Douglas AD-4N Skyraider 124143 devenu F-AZDP basé actuellement à la Ferté alais. Il est ici à Rouen-Boos

 

img864-copie.jpg

Le voici à Octeville. Le F-AZDP s'est fait connaitre mondialement, l'an dernier à Duxford, en entrant en collision avec un Mustang et être rentré avec une demi aile droite en moins. Cela démontre la solidité de celui qui se fit appelé Spad pendant la guerre du Viet Nam

 

img477-copie.jpg

 

= = =

sn-126956-F-AZDQ-aero-retro-copie.jpg

A nouveau à Rouen, le Douglas AD-4N Skyraider 126956 devenu F-AZDQ, a appartenut à "Aéro Rétro" de Saint Rambert d'Albon.

 

img861-copie.jpg

Il a été vendu aux Etats Unis et saisis par les douanes locales. Un temps menacé de féraillage, il a été donné au musée de la Navy à Pensacola. Le voici à Octeville.

 

img860-copie.jpg

Et ici au centre du Havre en vu d'être exposé en 1994 avenue Foch.

 

= = =

De plus l'association des mécaniciens pilotes d'aéronefs anciens (AMPAA) ont ramenés en vol deux Douglas AD-4N Skyraider du Tchad. Désormais à l'abris à Melun, l'un vol, le deuxième reste en stock.

 

CMVH21097

 

 

 

Ci contre à gauche le Skyraider F-AZKY stocké à Melun et ci dessous celui qui vol immatriculé F-AZFN lors d'un meeting au Havre en 1999

 

 

 

img865-copie.jpg

 

= = =

 

IMGP9427.JPG

Il y a également un Douglas Skyraider restauré dans les réserves du musée de l'air et de l'espace du Bourget.

 

 

Je pense avoir été assez complet sur les Skyraider au Havre et en France. Je ne sais pas si cela a déjà été fait, mais c'est le genre d'article qui se rapproche de ce que l'on peut voir dans la revue "Le Trait d'Union". Cette revue est faite autour de passionné d'aviation et de spotter dont notre ami Alain fait parti. Pour en savoir plus voir ici et ici. Cette revue ancienne était un peu internet avant l'heure et a toujours des sujets originaux.

 

Merci à messieurs L Aubin et R Biaux via Alain Gosset que je remercie également pour ses photos. Merci également à Laurent.

Sources: presse Havraise.

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 09:07

La période des magnifiques avions transatlantiques à turbines des grandes compagnies aériennes durera entre le milieu des années 50 et 60. Supplantés rapidement par les jets, les turbopropulseurs auront quand même une longue carrière en tant qu'avion de seconde main dans des compagnies de moindres importances. Les Anglais seront quasiment les leaders sur ce marché avec divers modèles plus ou moins volumineux et réussi. Le Bristol Britannia décollera pour la première fois le 16 aout 1952, ses principaux clients seront Anglais dont la BOAC.

 

Voici deux Britannia vu par Alain.

 

img783-copie.jpg

Le Bristol Britannia G-ANCF de la compagnie "Invicta International".

 

img782 copie

Cet appareil a une envergure de 43,36m, une longueur de 34,75m pour un poids d'environ 70 tonnes.

 

img785-copie.jpg

Ici le Bristol Britannia EI-BCI de la compagnie Eurafric.

 

img786-copie.jpg

Il est équipé de quatre turbopropulseurs Bristol Proteus de 3870ch. Sa vitesse de croisière est de l'ordre de 600 Km/h et a une autonomie de 6300Km. Cet avion construit à 85 exemplaires pouvait emmener 139 passagers.

 

Plus aucun Britannia ne vol de nos jours, quelques uns sont conservés dans des musées, surtout Anglais.

 

*Merci à Alain pour le prêt de ses photos.

Repost 0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 14:00

Arrivé au Havre, le 24 mars 1991, par voie maritime depuis le Gabon. C'est le dernier des cinq ou six appareils du même modèle ramené de ce pays. Ce Douglas AD-4N Skyraider rejoindra le parking du garage Peugeot quelques temps plus tard. Il y restera exposé jusqu'au 20 avril, pour rejoindre Octeville par la route. Cet avion sera restauré et revolera en 1992. On le verra voler notamment, au meeting de clôture des championnats du monde de voltige 1992. Il vole toujours, il est depuis une bonne douzaine d'années, basé à Avignon Caumont son immatriculation au registre est F-AZHK.

 

le-hav006---Copie--3-.jpg

 

douglas-AD4N-skyraider--1-.JPG

 

douglas-AD4N-skyraider.JPG

 

douglas-AD4N-skyraider--3-.JPG

 

Son moteur Wright Cyclone R3350 de 2800ch, lui donnait une vitesse maximale de 550Km/h pour une autonomie de 2115 Km. Son envergure est 15,24m, sa longueur est de 11,83m, son poids en pleine charge est de 11,3 tonnes. La couleur verte jaune est celle de l'après.

 

douglas-AD4N-skyraider--2-.JPG

 

 

IMGP6638

Il est donc actuellement basé à Avignon, il est ici vu au meeting de Landivisiau en 2008. Il a reçu pour la saison 2011 tout les râteliers équipés de roquettes et de bombes factices sous les ailes, ainsi qu'un réservoir supplémentaire sous le ventre.

 

*Source presse locale.

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 09:00

A la fin des années 70 début des années 80, un Beech 18 a traîné abandonné au terrain d'Octeville. "Cet article va certainement rappeler quelques souvenir à ceux qui l'ont visités". L'appareil a appartenu à la compagnie Air Paris qui effectuait des rotations entre Le Havre et Orly. Cet avion a fini brulé pour des exercices de pompiers avant de finir en lingots.

img677-copie.jpg

Voici le Beech 18 F-BLHG à Octeville pris par Alain que je remercie.

 

Le Beech 18 est un avion qui a effectué son premier vol le 15 janvier 1937 à Wichita. Il a effectué une grande carrière militaire pendant la seconde guerre mondiale ainsi qu'après, dans de très nombreuses armées. Après la guerre, comme de nombreux autres modèles, il était vendu en surplus et de nombreuses compagnies aérienne l'achetèrent. Ici, il s'agit d'une version plus récente de Beech 18 en version tricycle, un peu plus gros que le modèle originel. Il a une envergure de 15,15m, une longueur de 10,73m pour un poids maxi de 4500Kg. Il était équipé de deux moteurs Pratt & Withney R-985 de 450ch lui donnant une vitesse de 350 Km/h maxi, autonomie 1350Km.

 

Voici de nouvelles photos et précisions reçues peu de temps après la parution de l'article.

 

Beech-18-Octeville-juillet-76-copie.jpg

Vu de l'avant où l'on a la confirmation que cet appareil était bien tricycle.

Le nom de baptême était "Les Roches Baritaud".

 

Beech-18-Octeville-juillet-76--2--copie.jpgVu de trois quart arrière où l'on aperçoit que le travail de destruction avait déjà commencé, nous sommes en 76.

 

Beech-18-Octeville-hiver-76-77--2--copie.jpg

Hiver 76-77 tout est fini l'avion est brûlé, ici vu de face.

 

Beech 18 Octeville hiver 76-77 copie

Et vu de derrière. Merci à JCV pour l'apport de ses photos et les précisions.

 

Enfin, dans les souvenirs d'Alain, il y aurait eu un DH-114 Héron de la même compagnie abandonné à proximité.

Si quelqu'un a des infos, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Merci

Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 09:00

Le Dassault Mirage IIIE N°616 pourrait être une attraction sur le terrain d'Octeville, malheureusement il n'est pas visible du grand public et c'est bien dommage. Il est possible de palier à ce petit problème en lui arborant une décoration plus civilisée comme à Épinal, Persan-Beaumont ou Rennes où ce dernier a servit de panneau publicitaire pour un meeting aérien. Sans le mettre sur le rond point, il serait possible de le mettre sur pylône dans la grande bande gazonné devant l'aéro-club. Toujours les mettre sur pylône pour éviter le vandalisme.

dassault-mirage-IIIE-le-havre.JPGLe voici en 1996 peu de temps après son arrivée à Octeville à côté du hangar de l'aéro-club Jean Maridor.

A cet endroit, entre les deux hangars, il y a toujours un espace libre où il pourrait être entreposé, si il y a la place, car c'est grand un Mirage.

Longueur 14,77m

Envergure 8,22m

 

dassault-mirage-IIIE-le-havre--3-.JPG

En 2000, il n'était déjà plus visible derrière le hangar Fouré Lagadec. Mais il a beaucoup voyagé autour du terrain.

 

MIII-008.jpg

Il est ici près de la barrière avenue de la Patrouille de France au moment des travaux du taxiway et de la tour.

 

MIII-007.jpg

Ensuite, il a été stationné au côté du Fouga Magister N°226 près de la pompe de Kérosène. Ce Fouga serait apparemment parti pour Aire sur Adour.

 

DSCF0163.JPG

Le revoici près du hangar Fouré Lagadec, où son état visiblement se  dégradait.

 

IMGP9959.JPG

En 2011, il a de nouveau bougé de quelques mètres sur une des dalles de béton.

 

IMGP9961.JPG

Maintenant, on va faire le tour du propriétaire.

 

IMGP9964.JPG

Quand on dit d'un jet que c'est un pointu et bien en voici la preuve.

 

IMGP9958.JPG

La peinture est bien défraîchie.

 

IMGP9966.JPG

Pas de réacteur dans ce Mirage, ce qui faciliterait sa mise sur Pylône.

 

IMGP9462.JPG

Insigne et numéro de série de l'avion.

 

IMGP9460.JPG

Étonnamment nous avons à faire à un Mirage IIIE, mais les ailes proviennent d'un Mirage IIIC lire les plaques.

 

IMGP9965.JPG

Le Karman* est à riveter.

*C'est le raccord aérodynamique entre les ailes et le fuselage.

 

IMGP9967.JPG

Les aéro-freins ont disparus depuis longtemps.

 

IMGP0509.JPG

L'intérieur est bien vide.

 

DSCF0166

La verrière est ouvert depuis des années, est ce un bien ou un mal ?

 

IMGP9960.JPG

Les pneus sont à plat.

 

IMGP9963

La résine du cône est à refaire.

 

IMGP9962.JPG

Et le tube pitot est bien atteint.

 

Je ne reviendrais pas sur le rêve de voir un jour cet avion exposé au terrain, comme mon poisson d'avril de l'an dernier. Son état apparant n'est pas catastrophique, il n'est pas trop tard pour en faire quelque chose.

 

 

Un autre Mirage IIIE a séjourné dans la région pendant une bonne dizaine d'année. Le numéro 449 est arrivé aux usines Hispano-Suiza avec ses couleurs standards vert et gris. Installé sur un piédestal, il recevra une décoration type Mirage 2000C deux tons de gris. N'étant plus représentatif des activités de l'entreprise, il sera retiré de l'entrée de cette usine en octobre 2005. Il est depuis arrivé dans l'impressionnante collection Bétrancourt dans la ville d'Albert. Cette collection s'appelle "L'épopée de l'industrie et de l'aéronautique" plus d'une cinquantaine d'appareils présents, visitable que sur RDV.

IMGP1087.JPG

Le voici présent sur son piédestal avec son camouflage vert et gris d'origine.

 

hispano-s.JPG

La seule photo que j'ai pu faire. Je n'ai jamais d'appareil photo au moment où les barrières sont grandes ouvertes.

 

Mirage-3-449.jpg

Photo de presse d'une JPO d'Hispano-Suiza.

 

IMGP7194.JPG

Voici l'avion au musée d'Albert.


IMGP7197.JPG

 

*Si quelqu'un a une meilleurs photo de cet avion à l'entrée de l'usine Hispano Suiza, je serai ravi de la mettre à la place de la mienne derrière les grilles.

D'avance merci.

 


Repost 0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 09:12

Une bonne partie de la carrière du Nord 262 s'est déroulée dans l'armée Française. Environ 45 exemplaires équitablement réparti entre l'armée de l'air et la Marine. Cet avion a servi discrètement pendant une quarantaine d'années. Quelques uns sont toujours en service de par le monde.

 

img223 copie

Voici le Nord 262 316-DA N°76 du groupement école 316 de Toulouse Francazal.

 

img220 copie

Voici une série d'appareils de l'armée de l'air, ici le Nord 262 AA N°64

 

img225 copie

Le Nord 262 AH N°81

 

img222 copie

Le Nord 262 AK N°77

 

img217 copie

Le Nord 262 AO N°92

 

img214 copie

Le Nord 262 AS N°110

 

img235 copie

Le Nord 262 AU N°94

 

img226 copie

Le Nord 262 AW N°80

 

img216 copie

Le Nord 262 AZ N°89

 

 

img227 copie

Maintenant une série sur les Nord 262 de la Marine, ici le Nord 262 N°16

 

img231 copie

Le Nord 262 N°51 en compagnie d'un petit frère.

 

img230 copie

Le Nord 262 N°60

 

img218 copie

Le Nord 262 N°63

 

img221 copie

A nouveau le Nord 262 N°63, avec en arrière plan un Transall.

 

img219 copie

Le Nord 262 N°65

 

FIN

 

*Merci à Alain pour le prêt de ses photos.

 

Je viens d'apprendre qu'un rare Nord 262B (le dernier des 4 exemplaires construit dans cette version) est à sauver à l'ESMA, une école de Montpellier. D'ici quelques semaines, il sera envoyé aux férailleurs. C'est fort dommage,car il est dans un état magnifique.

Plus de détail > ici

Repost 0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 09:00

Suite à un message de Pierre, j'ai été invité à faire des photos de son vol sur le Cap 10B de monsieur Boudin.

 

IMGP9781.JPG

L'avion est déjà sorti, on commence par la visite pré-vol.

 

IMGP9755.JPG

Monsieur Boudin prépare la place avant la montée de Pierre.

 

IMGP9764.JPG

Une fois assis une des parties les plus longue est le brêlage des ceintures, plus que nécessaire en voltige.

 

IMGP9772.JPG

Explication des systèmes de sécurités en cas d'évacuation.

 

IMGP9780.JPG

Le nez du Cap 10B. Pierre est fin prêt.

 

IMGP9785.JPG

C'est au tour de monsieur Boudin de s'installer.

 

IMGP9801.JPG

L'envergure du Mudry Cap 10B est de 8,06m, sa longueur est de 7,16m pour un poids maximal de 830Kg.

 

IMGP9797.JPG

Il est mû par un Lycoming AE10-360 de 180ch, la vitesse moyenne de 270 Km/h pour une autonomie de 1200Km.

 

IMGP9803.JPG

Le triangle en bout d'aile sert pour le repérage lors des figures à l'horizontale, à la verticale et les angles à 45°.

 

IMGP9816.JPG

Après quelques minutes d'attentes démarrage du moteur.

 

IMGP9818.JPG

 

IMGP9821.JPG

Le moteur est bientôt assez chaud.

 

IMGP9825.JPG

Signe de salut pour dire que c'est parti.

 

IMGP9405.JPGAttente du décollage des paras pour prendre le taxiway.

 

IMGP9410.JPG

Mise des gaz pour le roulage.

 

IMGP9412.JPG

Les roues quittent le sol c'est parti pour plusieurs minutes de sensations fortes.

 

IMGP9444.JPG

Boucles, tonneaux et renversements s'enchaînent.

 

IMGP9445.JPG

 

IMGP9466.JPG

C'est fini, ils reviennent vers le hangar.

 

IMGP9831.JPG

 

IMGP9834.JPG

 

IMGP9473.JPG

Avec le sourire jusqu'aux oreilles, ça veut dire que tout s'est bien passé.

 

IMGP9844.JPG

Il faut ranger l'avion au hangar, la matinée est déjà fini.

 

* Merci à Pierre et monsieur Boudin, pour m'avoir permit de faire ce reportage.

Repost 0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 09:00

Yves Gardan dessinera de nombreux prototypes, en particulier pour la SIPA, notamment le SIPA 90. Quand il quitte la SIPA, il dessinera une extrapolation de ce SIPA 90, ce sera le Gardan GY-20 Minicab. Plusieurs versions et améliorations seront produites de cet avion avant qu'Yves Gardan ne retourne à la SIPA. Quelques années plus tard, il reprend son indépendance et créer le Gardan GY-80 Horizon.

Le premier des 273 GY-80 effectuera son premier vol le 21 juillet 1960. Cet avion de tourisme quatre places mesure 6,57m de long et a une envergure de 9,70m. Il existe trois motorisations de 150 à 180ch, la version Lycoming de 150ch emmène les 1000Kg de la bête à une vitesse maxi de 240 Km/h sur prêt de 1250Km.

En 1962 Sud aviation achète la licence de l'Horizon. Quelques années plus tard Sud aviation héritera des usines Morane Saulnier fabricant le Rallye à Tarbes. Cet ensemble de société donnera la Socata qui produira les deux appareils simultanément. Les deux appareils seront en concurrence directe et le Rallye prendra le pas sur l'Horizon et sa Chaîne d'assemblage cessera en 1968.

 

Voici quelques Gardan GY-80 Horizon de passage au havre, photographié par Alain.

 

 

img204 copie

Le Gardan GY-80 Horizon F-BLKU

 

img206 copie

Le Gardan GY-80 Horizon F-BLVT

 

img208 copie

Le Gardan GY-80 Horizon F-BNQA

 

img209 copie

Le Gardan GY-80 Horizon F-BNQL

 

img210 copie

Le Gardan GY-80 Horizon F-BNYF

 

img212 copie

Le Gardan GY-80 Horizon F-BNYS

 

img211 copie

Le Gardan GY-80 Horizon F-BNYT

 

img213 copie

Le Gardan GY-80 Horizon F-BPAA

 

img203 copie

Le Gardan GY-80 Horizon F-BPAH

 

img205 copie

Le Gardan GY-80 Horizon OO-GOD Belge, en arrière plan un Douglas Skyraider.

 

img207 copie

Le Gardan GY-80 Horizon G-ATJT Anglais

 

*Merci à Alain pour le prêt de ses photos.

Repost 0

Aviation Le Havre

  • : aviation le havre
  • aviation le havre
  • : bonjour il s'agit d'un blog sur l'aviation au havre et sa proche région. Son histoire ainsi que tous les appareils de passage dans la region
  • Contact

Recherche