5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 08:23

Après la guerre, les aéro-clubs Français ont récupéré bon nombres d'appareils en surplus dans les différentes armées. Le plus connu étant le Piper Cub Américain, avec des milliers d'exemplaires disponibles.

 

L'aéro-club Jean Maridor eut parmi sa flotte deux avions d'origine Anglaise, Miles Magister les F-BDPE et F-BDPJ.

 

IMGP5644.jpg

Photos du F-BDPJ ici présenté dans l'acceuil de l'aéro-club Jean Maridor

 

Miles magister F BDPJ002

Souvenir de famille de JF un ami. Le F-BDPJ comme bon nombre de ses congénères en France sera mis en destruction le 22 septembre 1971.

 

avion311

Ici le Miles Magister F-BDPE dont la carrière s'arrêtera lors d'un crash tragique le 23 aout 1964. 

 

carnet F BDPE021

Le livret d'entretien du moteur Gipsy Major I du F-BDPE avant son arrivé au club Jean Maridor, avec, ci-dessous, quelques pages écrites.

 

carnet F BDPE022

 

carnet F BDPE023

.

carnet F BDPE024

 

carnet F BDPE025

 

carnet F BDPE026

 

 

IMGP8795.jpg

  Le Miles Magister était un avion d'entraînement construit à environ 1300 exemplaires  licences comprises. Il a une envergure de 10,31m pour une longueur de 7,51m avec un poids maximal de 862Kg. Il est équipé d'un moteur De Havilland Gipsy Major I de 130ch lui donnant une vitesse de 200 Km/h, son autonomie est de 600 Km. De nos jours il reste quelques exemplaires de cet avions dans les musées et quelques-uns volent encore de part le monde, comme ci-dessus au meeting de Duxford au mois de juillet 2010.

 

* Merci à DAN et JF pour le prèt de leur photos.

Partager cet article

Repost 0
Published by boboce - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

ValochL 03/12/2010 20:37



Bonjour,


j'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre article sur les Miles Magister d'Octeville ; je comprends mieux maintenant comment, dans les années 1990, un prof de tennis
m'a proposé une copie du manuel d'entretien du F-BDPE.


A l'époque, ce document de 1946 m'avait particulièrement intéresé car je travaillais sur la réparation des composites & j'y avais trouvé beaucoup de
similitudes avec les réparation décrites dans ce manuel. La physique étant toujours la même, on retrouve quasiment les mêmes géométries pour la réparation d'un CTP en 1946 que pour un panneau en
fibres de carbone d'A380 ...


 


Il y a quelques années, j'avais scanné ce document que vous pouvez consulter / télécharger à cette adresse :
https://docs.google.com/leaf?id=0B3Udm8u_Gq5eMGM0ZDE3OWItYjk0NS00ZmRhLWE3YzMtMjAwMDVmZmVhMDI5&hl=en


 


Encore bravo pour votre blog,


 


Aéronautiquement,


Laurent V.



boboce 04/12/2010 12:02



Bonjours Laurent


Merci, pour le lien très intéressant.


En plus, sa peut aider un propriétaire de Miles Magister en quête de documentation.


Bon en France, à ma connaissance, il n'y en a pas.


Bon week end.



marcopolo76 06/09/2010 16:18



Une excellent travail d'archives et en + en collectivité ...!


Un avion simple mais qui devait être efficace en vol ...


Marco



boboce 06/09/2010 20:37



Oui c'est un avion simple; comme on savait les faire à l'époque.


Salut



Christian Richer 05/09/2010 19:37



Elégant appareil, élancé et racé ; sur la dernière image, son "museau" en métal poli est du plus bel effet !



boboce 05/09/2010 22:50



Bonjour Christian


En effet c'est un bel avion, comme beaucoup à l'époque de sa conception, les années 20 30.


Et je pense que les amateurs de voitures, de trains et autres en diraient autant.


Bonsoir


 



phyll 05/09/2010 14:04



Salut boboce,


encore une preuve d'un sympathique travail collectif avec ces belles photos d'archives !!


un p'tit voyage agréable dans le passé ! .... enfin, pas si vieux que ça quand même !!   



boboce 05/09/2010 18:31



Salut Phyll


Oui un peu moins vieux que 1910.


Mais, hier, n'est t'il pas déjà de l'histoire ???


Bonne semaine



DAN 05/09/2010 13:03



Salut Boboce. Je me souviens très bien de l'accident du F-BDPE. J'étais au terrain et je le regardais évoluer au dessus de Sainte Adresse, quand, soudain, il
est parti en vrille pour ne plus remonter. J'ai compris à ce moment là, qu'il s'était passé quelque chose de grave avec cet avion. Le pire c'est que je connaissais le pilote de vue pour l'avoir
souvent vu au club. Un souvenir dont je me serais bien passé !



boboce 05/09/2010 18:25



Salut DAN


Malheureusement l'aviation est plein de ce genre de souvenir.


La plupart des fanas d'avions, qu'ils volent ou pas, ont assisté à ce genre d'évènement, moi le premier.


Les personnes à bords étaient Lionel Clément et Jean Casal.


L'avion aurait fini dans une maison inhabité de Sainte Adresse.


A+



Aviation Le Havre

  • : aviation le havre
  • aviation le havre
  • : bonjour il s'agit d'un blog sur l'aviation au havre et sa proche région. Son histoire ainsi que tous les appareils de passage dans la region
  • Contact

Recherche