5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 09:08

Fin septembre, j'ai été invité à photographier un démarrage du Fouga CM-170 Magister F-AZZP, basé à Octeville.

 

IMGP9467

La bête dans toute sa splendeur.

 

IMGP9434.JPG

Il faut d'abord réveiller l'avion qui dort dans son hangar.

 

IMGP9438.JPG

Les verrières grandes ouvertes.

 

IMGP9448.JPG

D'origine abritant une énorme radio, la partie arrière de la verrière sert de coffre à bagage.

Ici monsieur Guerin le pilote.

 

IMGP9439.JPG

Le nez sert également de coffre à bagage. Malgré tout cela, la place coûte chère.

 

IMGP9432.JPG

Le poste de pilotage avant.

 

IMGP9433.JPG

Le poste de pilotage arrière.

 

IMGP9437.JPG

 

IMGP9450.JPG

On roule l'avion vers la sortie.

 

IMGP9454.JPG

 

IMGP9459.JPG

Maintenant au grand jour, direction la zone de démarrage.

 

IMGP9462.JPG

Un convoi exceptionnel en croise un autre.

 

IMGP9474.JPG

Maintenant en place, début de la visite pré-vol.

 

IMGP9481.JPG

 

IMGP9486.JPG

 

IMGP9491.JPG

 

IMGP9495.JPG

Non, ce ne sont pas des poignets mais des antennes.

 

IMGP9506.JPG

 

IMGP9493.JPG

 

IMGP9503.JPG

Fin de la visite pré-vol, avec une dernière vérification du train d'atterrissage. Pendant ce temps monsieur Vignes démarre le groupe électrogène d'assistance au démarrage.

 

IMGP9508.JPG

 

IMGP9524.JPG

L'avion à démarré, on débranche le groupe.

 

IMGP9527.JPG

Le sifflet des réacteurs Marboré, est ce qu'il y a de plus désagréable au ralenti, mais quand on aime...

 

IMGP9532.JPG

Le F-AZZP au roulage.

 

IMGP9537.JPG

On aperçoit bien sa grande envergure, à l'image des planeurs dessinés par ses concepteurs

Castello et Mauboussin.

 

IMGP9543.JPG

Au taxiway direction la piste.

 

IMGP9550.JPG

Décollage pour l'émerveillement.

 

*Merci à Monsieur Pascal Vignes pour son invitation.

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 08:00

L'histoire commence dans la société Max Holste avec le MH-250 Super Broussard, bimoteur à pistons qui effectue son premier vol le 20 mai 1959. L'avion est vite mis de côté pour une version à turbine le MH-260. L'industrialisation de l'appareil sera pris en charge par Nord aviation et le premier vol de ce nouveau modèle à lieu le 29 juillet 1960. Le Nord 260 fabriqué à moins de dix exemplaires souffrira de nombreuses faiblesses qui seront rectifiées sur le futur Nord 262.

 

img232 copie

Le dernier Nord 260 en état de vol est venu au Havre pour le meeting du tour de France de 1999.

 

 

Avec un fuselage redessiné et pressurisé le Nord 262 répond mieux aux attentes du marché. Le vol initial à lieu le 24 décembre 1962. L'avion sera construit à 110 exemplaires réparti entre le marché civil et militaire. Il a une envergure de 21,90m, une longueur de 19,28m et son poids maxi est de 10,6T. Ses deux turbines Turboméca Bastan de 1000ch lui donnent une vitesse maxi de 400Km/h et une autonomie de 2000Km.

 

img228 copie

Voici trois appareils de la DGAC utilisés pour la formation et ou pour la calibration. Ici le Nord 262 F-BOHH.

 

img229 copie

Le Nord 262 F-BPNX

 

img224 copie

Et le Nord 262 F-BSUF

 

img239 copie

Haut en couleurs le Nord 262 F-BLHV de la compagnie TAT.

 

img240 copie

Le Nord 262 F-GBEI de la compagnie Air Littoral.

 

img243 copie

Le Nord 262 F-BVFG porteur des couleurs de son ancien propriétaire la compagnie Air Limousin.

 

img241 copie

Le Nord 262 F-BVFH de la compagnie Air Limousin

 

img242 copie

Le Nord 262 F-BVFI de la compagnie Air Limousin

 

img244 copie

Le Nord 262 F-BVFI de la compagnie International air charter

 

*Merci à Alain pour le prêt de ses photos.

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:00

L'Aviation Traders ATL-98 Carvair était un avion de transport de fret construit à partir de l'avion de ligne Douglas DC-4. La transformation a consisté à la surélévation du poste de pilotage, d'où la bosse, et la mise en place d'une porte au niveau du nez. Cet appareil pouvait transporter cinq véhicules et 22 passagers dans la partie arrière. Il effectua son premier vol le 21 juin 1961, il a été construit à 21 exemplaires, dont un seul vole encore en Australie.

Son envergure est de 35,82m, sa longueur est de 31,27m et son poids total en charge est de 33,5T. Il est équipé de quatre moteurs Pratt & Withney R2000 de 1450ch lui donnant une vitesse de 400 Km/h sur 3700Km.

 

IMGP0739.JPG

Du trafic à Octeville, ici deux Carvair de la compagnie British air ferries. Au centre un Nord 262.

 

IMGP0274

De sous l'aile d'un des deux Carvair, vu de face de son jumeau.

 

img200-copie.jpg

Alain a eu la chance de voir, au Havre, le Carvair G-ASDC de la British air ferries, un des principaux utilisateur.

 

img199-copie.jpg

 

img202-copie.jpg

 

img201-copie.jpg

Voici la bête, gueule grande ouverte.

 

le-havv015.jpg*Merci à Alain pour le prêt de ses photos.

Repost 0
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 08:00

Pendant quelques petites années, fin des années 90, l'aéro-club Jean Maridor abritait un rare Jodel D-119T. Rare, car il n'y en a peut être pas une dizaine. Cet appareil, le F-PERD, a été construit en 1954. A la base le Jodel D-119, comme la majorité des Jodel, était un avion à train classique. La motorisation et les dimensions de l'avion reste les mêmes, quelques soit la configuration de son train.

 

 

le-havv016.jpg

Le Jodel D-119T F-PERD. Le train tricycle n'était pas courant sur les Jodel.

 

Son envergure est de 8,20m, sa longueur est de 6,22m et son poid maxi est de 617Kg. Il est équipé d'un moteur Continental C90 de 90ch lui donnant une vitesse de croisière de 185 Km/h, autonomie 450Km environ.

 

jodel-D119-F-PERD-de-1954.JPG

Ici avec les trains d'atterrissage principaux deshabillés.

 

*Sources: livre les "Avions Jodel" de Xavier Massé.

 

Repost 0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 08:00

Lors de la dernière transat Jacques Vabre en 2009, la Marine Nationale associée à la SNSM, ont effectué une démonstration d'hélitreuillage dans le bassin de l'Eure. Les photos ont été prisent depuis le quai du Cameroun.

 

IMGP0379.JPG

 

IMGP0470.JPG

 

IMGP0370.JPG

 

IMGP0482.JPG

 

IMGP0392-copie-1.JPG

Treuillage d'un sauveteur sur une vedette de la SNSM.

 

IMGP0394.JPG

 

IMGP0368.JPG

 

IMGP0424.JPG

Gros plan sur le treuil.

 

IMGP0449.JPG

Descente du brancard.

 

IMGP0505.JPG

En pleine vitesse sur fond de silo

 

IMGP0509.JPG

 

IMGP0362.JPG

 

IMGP0512.JPG

Montée avant renversement, pour prise de badin. (badin > accélération)

 

IMGP0516.JPG

 

IMGP0406.JPG

 

IMGP0400.JPG

 

IMGP0441.JPG

L'Aérospatiale SA-365 Super Dauphin de la Marine qui a effectué cette démonstration est le numéro 91.

 

IMGP0277.JPG

La Marine avait dépêché deux Dauphin, le 91 et le 19.

 

Depuis quelques jours, j'ai ajouté le diaporama d'un week end très chargé. Le salon du Bourget fait le vendredi et les deux jours suivant les journées portes ouvertes de la base ALAT d'Etain Rouves et la base aérienne de Metz Frescaty. Il y a aussi des photos, des quelques terrains visités sur la route.

Repost 0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 08:00

Ce quatrième et tout dernier numéro de la famille ATR, va vous montrer la version allongée de cet appareil.

Avec l'ATR 72 la capacité en passagers, passe de 48 à 74. Son vol inaugural s'est déroulé le 27 octobre 1988.

Il a une envergure de 27,05m, une longueur 27,22m et un poids maxi de 22 tonnes. Il est équipé de deux turbines Pratt & Withney PWC-124 de 3000ch, lui donnant une vitesse de 525 Km/h avec une autonomie de 1600Km.

 

s F-GHPU copie

ATR 72 F-GHPU d'air France Brit-air.

 

s F-GHPV 1

Aussi d'air France Brit-air l'ATR 72 F-GHPV.

 

s F-GHPV copie

 

s F-GKOA copie

ATR 72 F-GKOA de la TAT.

 

s F-GPOC copie

ATR 72 F-GPOC d'air France.

 

s F-GVZG copie

ATR 72 F-GVZG de la compagnie Airlinair.

 

Et pour finir quelques photos d'ATR vu ailleurs.

 

w F-WEGB

Ici un des prototypes de l'ATR-42 au Bourget 1989.

 

w F-WEGC

Toujours au Bourget, un ATR-42 prêt à être livré à air Littoral.

 

w militare

ATR-42 de l'armée Italienne, présenté également au Bourget.

 

FIN

 

F-GPYF

 

*Merci à Alain et à Laurent pour le prêt de leurs photos.

 

Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 08:00

Avant de passer à l'ATR 72 voici une dernière série sur les ATR 42 venus sur l'aéroport du Havre Octeville.

 

F-GPYK

ATR 42 F-GPYK d'air France Airlinair.

 

F-GPYO

ATR 42 F-GPYO aussi d'air France Airlinair.

 

F-GREG 2

Ci dessus et ci dessous le superbe ATR 42 F-GREG d'air Régional exploité par Mahalo air.

 

F-GREG copie

 

F-GVZA 1

ATR 42 F-GVZA de la compagnie Airlinair.

 

F-GVZJ

ATR 42 F-GVZJ d'Airlinair.

 

F-GVZX

Aussi de la compagnie Airlinair l'ATR 42 F-GVZX. Ci dessus et ci dessous.

 

F-GVZX copie

 

F-GVZZ

D'air France Airlinair l'ATR 42 F-GVZZ.

 

F-HBSO

ATR 42 F-HBSO d'Atlantique air service.

 

G-BUPS copie

Venu d'Angleterre l'ATR 42 G-BUPS de la compagnie Titan airways.

 

G-ZAPJ copie

ATR 42 G-ZAPJ aussi de Titan airways.

 

HB-AFF 1 copie

Ci dessus et ci dessous, venant de Suisse l'ATR 42 HB-AFF de Farnair Europe.

 

HB-AFF copie

 

LY-ARI 3

Ci dessus et ci dessous, du registre Lithuanien l'ATR 42 LY-ARI de Danu oro transportas.

 

LY-ARI copie

 

OY-CIL copie

ATR 42 OY-CIL de la compagnie Danoise Cimber air

 

 

A suivre...

 

*Merci à Alain et à Laurent pour le prêt de leurs photos.

Repost 0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 08:07

Voici la deuxième partie consacrée aux ATR 42, toujours rangés par ordre alphabètique et aux couleurs variées.

 

F-GIIA copie

ATR 42 F-GIIA d'Air Atlantique.

 

F-GIVG copie

ATR 42 F-GIVG de la compagnie air Régional.

 

F-GKNB copie

ATR 42 F-GKNB de la TAT.

 

F-GKNC

ATR 42 F-GKNC - Airlinair -  porteur du logo Air France. L'histoire des ATR d'Airlinair, est la même que pour ceux de Brit-air vu dans l'article précédent.

 

F-GKND copie

ATR 42 F-GKND - Air Atlantique -

 

F-GKYN

ATR 42 F-GKYN - Airlinair -

 

F-GLIB (2) copie

Original avec son immatriculation sur le nez,  trois photos de l'ATR 42 F-GLIB appartenant à " tout le monde ?"

 

F-GLIB 3

 

F-GLIB copie

 

F-GNPL copie

ATR 42 F-GNPL de la compagnie Chalair 

 

F-GPIA copie

ATR-42 F-GPIA - Air Atlantique -. Cet avion n'est autre, que le F-GIIA vu en haut de page.

 

F-GPIA 1 copie

Revoici le F-GPIA avec les nouvelles couleurs de Air Atlantique.

 

F-GPYA copie

ATR-42 F-GPYA  - Air Littoral -

 

F-GPYB

Ci dessus et ci dessous, l'ATR 42 F-GPYB  - Airlinair -

 

F-GPYB 1

 

 

A suivre...

 

*Merci à Alain et à Laurent pour le prêt de leurs photos.

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 08:00

De nombreux ATR 42 ou 72 ont posés leurs roues sur le tarmac d'Octeville. Vous verrez une partie de ces machines, dans cette série d'articles, consacrés à cette famille de bimoteurs de transport régionaux.

Fruit d'un projet d'une entreprise Française, l'Aérospatiale et d'un autre projet Italien de chez Aéritalia, les deux sociétés s'associent pour former le consortium ATR. Le premier ATR 42 décolle pour la première fois le 16 août 1984. Un moment passé de mode, les avions de transport à hélices retrouvent des lettres de noblesse grâce aux différentes crises pétrolière des dernières années. Plus rentable que les jets, les ATR sont donc toujours améliorés et produits.

Cet appareil a une envergure de 24,57m, une longueur de 22,67m et un poids maxi de 16,7T à 18,6T selon les versions. Il est équipé de deux turbines PWC-120 de 2000ch chacune, permettant à ses 48 passagers de voler à une vitesse de 500 Km/h sur une distance de 1600Km.

 

Pour être simple les photos des avions ont été classé selon leurs immatriculations, par ordre alphabétique.

 

EC-KGS copie

ATR 42 EC-KGS de la compagnie Espagnole Top-fly.

 

EI-BXR copie

ATR 42 EI-BXR du registre Irlandais, exploité par la compagnie Française Brit-air.

 

EI-BYO copie

ATR 42 EI-BYO de la compagnie Brit-air.

 

EI-CIQ copie

ATR 42 EI-CIQ aussi de chez Brit-air.

 

F-GDXL copie

ATR-42 F-GDXL au couleurs officielles Brit-air.

 

F-GDXL 1 copie

Revoici le F-GDXL au couleurs d'air France, mais toujours, à l'époque, sous exploitation brit-air.

 

F-GEGD copie

ATR 42 F-GEGD d'air Littoral.

 

F-GEOJ copie

ATR 42 F-GEOJ d'air Régional.

 

F-GFJH 1

Sous ses premières couleurs l'ATR 42 F-GFJH de la DGAC.

 

F-GFJH 4

Le revoici quelques années plus tard appartenant toujours à la DGAC, mais nouvelles couleurs. Photos prisent par Laurent...

 

F-GFJH copie

...et ici par Alain.

 

F-GGLK copie

ATR 42 F-GGLK d'air Atlantique.

 

F-GHPK

ATR 42 F-GHPK, au décollage, aux couleurs de la compagnie Brit-air.

 

F-GHPK (2)

A nouveau le F-GHPK aux couleurs air France exploité par Brit-air.

 

F-GHPY copie

ATR 42 F-GHPY histoire similaire au précédent.

 

F-GHPZ copie

L'ATR 42 F-GHPZ avec divers changements d'uniforme, ici à peine arrivée de Yougoslavie, pour la Brit-air.

 

F-GHPZ 1 copie

De nouveau le F-GHPZ avec les couleurs de la compagnie Brit-air.

 

F-GHPZ 2 copie

Le voici à nouveau, porteur des nouvelles décos Brit-air.

 

F-GHPZ 5 copie

Et enfin comme tous les appareils Brit-air, portant les couleurs air France.

 

A suivre...

 

*Merci à Alain et à Laurent pour le prêt de leurs photos.

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 09:00

Pour voler original, un avion équipé d'un plan canard en est certainement le meilleur des exemples. En France le plus connu des canards est le Rafale de chez Dassault aviation. Mais aujourd'hui on va rester modeste, les appareils que vous allez voir, sont des appareils de constructions amateurs.

Pourquoi "canard": les petites voilures à l'avant de l'appareil ont le même emploi que le bec du canard en vol.

 

france 40085

Le Piel CP-150 Onyx construit par Monsieur Dubois, au Havre, que je remercie pour le prêt de cette photo.

La construction a débuté en 1986, le premier vol eut lieu en 1991, il a depuis été vendu.

 

Claude Piel débute la conception de l'Onyx en 1981, couronné par un premier vole en 1983. L'Onyx (des premières versions) a une envergure de 7,30m, une longueur de 3,53m et un poids de 180Kg. Pour éviter les erreurs, je ne parlerai pas des performances, car il doit y avoir, autant de versions d'Onyx, qu'il y a d'exemplaires construit. Les motorisations vont de 12ch à 52ch (pour le biplace). Construction en bois ou en plastique. Il y en a même une version hydravion, conservée au musée de Biscarosse.

 

 

Dans l'aviation privée, le spécialiste incontesté de cette formule est l'Américain Burt Rutan. Cet homme né en 1943, a fait voler tout ce qu'il y a eu de plus bizarre durant ces cinquante dernières années. Il est le concepteur de Space ship one et Space ship two, l'appareil qui permettra de vous emmener au delà de la stratosphère (avec un peu de moyen évidemment).

 

img117 copie

Rutan Long-ez F-PDEB

 

 Le Long-ez a effectué son premier vol le 12 juin 1979, environ 700 unités ont été construit de ce biplace. Son envergure est de 7,96m, sa longueur 5,12m et a un poids de 600Kg. Sa motorisation est un Lycoming O-235 de 115ch, il vole à une vitesse maximale de 298 Km/h et son autonomie est de plus de 2000Km.

 

rutan F PHMH

Rutan Cozy F-PHMH

 

Le tout premier Cozy a effectué son premier vol le 19 juin 1985. Environ 200 exemplaires des différents modèles, en trois ou quatre places, ont été construit. Diverses motorisations équipent cet avion, dont une avec réacteur. Le quatre places, Cozy IV, possède une envergure de 8,56m, pour une longueur 5,18m. Le moteur le plus communément installé est le Lycoming O-360 de 180ch, sa vitesse maxi est au delà des 250 Km/h et plus de 2000Km d'autonomie.

 

rutan F PYHS

Rutan Varieze F-PYHS

 

Le Varieze, construit à environ 800 exemplaires, a effectué son premier vol le 21 mai 1975. C'est un biplace d'une envergure de 6,77m, une longueur de 4,32m et son poids maxi est de 476 kg. Il est équipé d'un moteur Continental O-200B de 100ch lui donnant une vitesse maximale de 314 Km/h sur 1360Km.

 

img119-copie.jpg

Passage à Octeville de la patrouille Reva avec le Rutan Varieze F-PYSM...

 

img118-copie.jpg

et le Rutan Varieze F-PREV

 

Et pour tous ceux qui se posent la question; pourquoi ces moustachus ont-ils le nez au sol lorsqu'ils sont au parking. C'est une question de centrage. Le moteur étant à l'arrière, son poids est compensé par celui du pilote lorsqu'il est dans son cockpit. Pour lui éviter de basculer en arrière lorsque le pilote est sorti, le nez est mis à même le sol. 

 

*Merci à Monsieur Dubois et à Alain pour le prêt de leurs photos.

Repost 0

Aviation Le Havre

  • : aviation le havre
  • aviation le havre
  • : bonjour il s'agit d'un blog sur l'aviation au havre et sa proche région. Son histoire ainsi que tous les appareils de passage dans la region
  • Contact

Recherche